Vieillissement cutané provoqué par le soleil

vieillissement cutané de la peau provoqué par le soleil
Action des rayons solaires sur la peau 
Les rayons ultraviolets (UV) de type A et B, les infrarouges et la lumière visible atteignent et pénètrent la peau. Les UVA sont responsables des risques d’allergies et des cancers de la peau, alors que les UVB occasionnent les coups de soleil. Plus de 90% des UVB sont arrêtés par l’épiderme (dont 70% par la couche cornée). L’épiderme fait également obstacle aux UVA mais 20% d’entre eux arrivent quand même au derme et suffisent à provoquer d’importants effets biologiques. 
La quantité de lumière reçue du soleil, et donc celle des rayons ultraviolets (UV), change avec : •La latitude : le soleil est plus fort sous les tropiques 
•L’altitude : plus on monte, plus l’index UV est important 
•L’heure : à midi, les rayons sont verticaux, donc plus agressifs 
•Les saisons : le soleil est plus fort l’été que l’hiver 
Les rayons ultraviolets agissent sur les différents constituants cellulaires. Ces phénomènes empêchent la réparation des dommages causés par le soleil. Les effets néfastes peuvent aller du vieillissement cutané au cancer qui sont accentués par la libération de radicaux libres, véritables déchets du métabolisme. 
Il existe des molécules capables d’intercepter les radicaux libres, de rompre la chaîne de réaction radicalaire : c’est par exemple le cas de la provitamine A, des vitamines antioxydantes C ou E, du zinc, du sélénium ou des caroténoïdes. Des méfaits immédiats 

L’érythème actinique plus connu sous le nom de coup de soleil est un effet indésirable et gênant d’une exposition prolongé. Au premier degré, c’est une rougeur, qui peut foncer et devenir douloureuse, au second degré, c’est une cloque, dont la peau se décolle. 
L’insolation, trop souvent négligée, provoque fièvre, fatigue, gêne respiratoire, maux de tête, vertiges, étourdissements, éblouissements et convulsions ainsi qu’une déshydratation généralisée de l’organisme. 

Action du soleil sur le processus de vieillissement 

Les rayons ultraviolets agissent sur les cellules de la peau et brisent les chaînes de notre ADN. Les cellules de la couche basale, qui assurent le renouvellement cutané, sont atteintes. Leur production de mélanine, de collagène et d’élastine, diminue : c’est l’élastose solaire. 
Rides marquées, sécheresse de la peau, perte d’élasticité, pigmentation, purpura ou la télangiectasie sont autant de stigmates du vieillissement. La peau devient plus perméable à différents allergènes. 

Les excès de bronzage accélèrent le vieillissement de la peau. Celui-ci n’est pas seulement préjudiciable à l’esthétique. Le vieillissement cutané prématuré favorise l’irritation cutanée et les réactions aux médicaments tout en ralentissant la vitesse de cicatrisation. 

Vieillissement photo-induit de la peau 

Le vieillissement cutané se caractérise par l’apparition de divers facteurs. Les plus courants sont les taches pigmentaires apparaissant sur le visage et le dos des mains. Ce phénomène vient d’une hyperproduction de mélanine mal répartie. D’autres lésions comme les kératoses, qui sont des épaississements localisé de la peau, sont considérées comme précancéreuses et se retrouve également sur les zones très exposées au soleil (visage et dos des mains). 

Le vieillissement cutané est encore responsable de purpura et de pseudo-cicatrices. Le soleil aggrave et accélère l’apparition de tous ces symptômes. Le vieillissement cutané actinique est en effet le premier effet chronique de l’exposition exagérée au soleil. Il se manifeste 10 ou 20 ans après les irradiations. Alors prudence ! 

Attention au bronzage 
Pour éviter les coups de soleil qui fragilisent l’épiderme, il est nécessaire de s’exposer progressivement au soleil, cela laisse à la peau le temps de fabriquer un pigment, la mélanine, qui forme une sorte de bouclier et protège la peau. Si l’on brûle les étapes en s’exposant trop longtemps dès le départ, la peau épaissit trop vite, se dessèche et pèle. 

Alors autant adopter les bons reflexes tout de suite : 

• Appliquer une crème solaire avec un indice qui correspond à son type de peau , et renouveler l’application toutes les heures ou après chaque bain. 
•Porter un chapeau ou une casquette. 
•Ne pas s’exposer entre 11h et 16h. 
•Porter des lunettes de soleil protectrice. 
Protégez vos yeux 
Les ultra-violets sont absorbés par le cristallin, contribuant à accélérer la formation de cataracte, (l’opacification du cristallin), qui empêche progressivement la lumière d’atteindre la rétine. Des verres solaires d’excellente qualité sont donc indispensables. Le verre doit bloquer au moins 90 % des UVA et 95 % des UVB. 

Protégez votre peau Le seul traitement vraiment préventif est une hygiène de vie équilibrée : une bonne alimentation, un rythme de sommeil régulier, le soleil avec modération, éviter la consommation d’alcool et de tabac, éviter les variations de poids trop brusques…Cependant vous pouvez donner un coup de pouce à votre peau en utilisant des cosmétiques quotidiennement. 

En effet les produits cosmétiques antirides permettent de garder une bonne hydratation. Ils stimulent la synthèse du collagène et de l’élastine de la peau. Des molécules comme l’acide hyaluronique, présent naturellement dans l’organisme sont utilisées dans les cosmétiques pour leur propriété de « capteur d’eau ». Les produits à base d’huile d’Argan, de silicium, d’huile d’Onagre sont également employés pour leurs propriétés repulpante et hydratante. 

Ludivine MORAT
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *