Qu’est-ce que l’amniocentèse ?

amniocentèse
L’amniocentèse est un diagnostique prénatal dont le but est d’extraire une petite quantité de liquide amniotique dans lequel se trouve le fœtus. L’amniocentèse permet donc d’établir le caryotype du fœtus et de faire une recherche d’infection fœtale comme la toxoplasmose, une anomalie chromosomique ou autres maladies héréditaires. Elle est pratiquée lorsque le fœtus présente des risques importants. Elle peut également simplement rassurer les  futurs parents de l’état de santé de bébé. L’amniocentèse peut se pratiquer à partir de la 16ème  ou 17ème semaine d’aménorrhée (absence des règles). Comment se déroule une amniocentèse ? 
Tout d’abord le gynécologue obstétricien pratique une échographie afin de localiser le fœtus pour ne pas le toucher lors du prélèvement. Il se pratique avec une aiguille longue de 15cm environ très fine. C’est un geste simple qui se déroule sans anesthésie car ce n’est pas douloureux. La maman peut ressentir quelques tiraillements restent  brefs car l’intervention ne dure que quelques minutes. 

Quels sont les risques de l’amniocentèse ? 
Il faut savoir que le principal risque est la fausse couche. Cet effet est minime, 1% des femmes enceintes ont subit une fausse couche après une amniocentèse. 

Qu’est-ce que le caryotype fœtal ? 
A partir des cellules prélevées dans le liquide amniotique, on peut déterminer le nombre de chromosomes ainsi que leur structure. 
Un caryotype « normal » présente 23 paires de 2 chromosomes (dont une paire pour la détermination du sexe). 

Retrouvez d’autres articles sur la grossesse…

 

Betty Chaumont
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *