Tout savoir sur le baby-blues

osteopathe pour bébé
Ca y est, bébé est arrivé ! Vous êtes la plus heureuse des mamans mais il y a quelque chose qui coince, vous vous sentez mélancolique, vous avez des sautes d’humeur…Qu’est-ce qui ce passe ??? 
Eh bien c’est le fameux baby blues. 

Qu’est-ce que le baby-blues ? 

Le baby-blues est une sorte de petite dépression qui survient dans les deux premières semaines après l’accouchement. 
Il ne faut pas confondre baby blues avec post-partum. Ce dernier est assimilé à une vraie dépression alors que le baby blues n’excède pas une semaine. S’il persiste, il est conseillé de consulter un médecin. 

Il faut aussi savoir que le papa aussi peut avoir le baby blues. C’est plutôt rare mais bien possible. Le jeune papa peut être stressé, angoissé et apeuré par ses nouvelles responsabilités de père et cela se reflète par des petits accidents en tout genre, des angines… 

Quels sont les symptômes du baby-blues ? 

Les symptômes du baby blues varient selon les mamans. On peut avoir des sautes d’humeur, une perte d’appétit, être mélancolique, avoir des insomnies… 

Le baby blues n’est pas une maladie mais il faut en parler autour de soi pour en sortir au plus vite ! 

Quelles sont les causes de ce phénomène ? 

Après l’accouchement, la maman est fatiguée physiquement et nerveusement. Les trois derniers mois de grossesse étaient les plus durs à supporter : les insomnies et l’appréhension de la venue de bébé l’ont rendu très sensible. Et puis il ne faut pas oublier que l’accouchement est un passage physique très éprouvant. 

De plus, les hormones perturbent votre corps. Pendant votre grossesse, le taux de progestérone augmentait progressivement. A l’accouchement ce taux si élevé redescend en flèche. Voilà d’où vient ce fameux baby blues. 

 

Jeanne Gontrand
Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *